Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:38

Dimanche 13 février 2011.

Au lever ce matin, il pleut. Cà fait une semaine que çà dure. Pas motivé, le vélo va rester dans le garage.

Lundi 14 février 2011.

Temps couvert ce matin mais il ne pleut pas. Plus d'une semaine que je n'ai pas sorti le vélo, je me décide pour effectuer le circuit qui était prévu hier. Ce sera en solitaire mais tant pis.
Et c'est parti. Pas mal de vent et le ciel est bas mais je vais pouvoir rouler à mon rythme et avec le pignon fixe ce n'est pas du luxe.
Le parcours : Sortie du 14/02/11
Le 40*18 tourne bien et bien que n'ayant pas enfourché le vélo depuis plus d'une semaine, les premiers faux-plats sont facilement avalés. A Quéven, petite bruine mais çà ne me gêne pas trop.
Descente vers le zoo à mon allure sans me mettre les jambes autour du coup puis c'est la remontée vers Pont Scorff. J'arrive à maintenir un tempo entre 25 et 27 km/h et je me sens bien. Après Pont Scorff, direction Quimperlé avec la succession de petites bosses et de descentes et surtout toujours ce sacré vent. Tourner les jambes sans forcer, surtout ne pas lutter contre le vent.
Descente vers le centre de Quimperlé puis c'est la côte qui m'amène vers la gare. Tout est OK. Deuxième bosse qui m'amène à la zone de Kervidanou et direction Baye. Le rythme est bon mais je peste contre l'état des pistes cyclables : de vrais dépotoirs.
A Baye, direction Moëlan puis Clohars et le Pont St Maurice. Montée vers Beg-Nénez à allure régulière et c'est la Paris-Roubaix. Descente vers Guidel Plages à 42 km/h. Les jambes tournent un max mais en bas je n'ai pas à continuer l'effort comme je le fais habituellement pour rejoindre le paquet. Cà fait du bien de lever un peu pour récupérer.
Vent de face et le ciel s'est obscurci d'un coup. Quelques gouttes de pluie font leur apparition et au loin le ciel est vraiment noir. Aïe, aïe, aïe ce n'est pas vraiment bon pour moi. Je maintiens un bon 23 km/h jusqu'au Fort Bloqué et là la pluie commence à tomber. Dans la montée de Kerham, un cycliste me dépasse, sur la plaque, je laisse filer, trop costaud.
Le Courégant, Kerroch, Le Guermeur, toujours sous la flotte mais c'est encore supportable.
Lomener, çà se corse. La pluie redouble et ce n'est pas vraiment chaud. Je traverse Lomener puis à hauteur de Kerpape je prends la direction de Kergalan puis la Vraie Croix. Ce n'est plus de la pluie mais de la grêle. La chaussée s'est transformée en ruisseau. Pour moi trop tard pour essayer de trouver un abri. Je suis trempé, traversé et les jambes commencent à faire mal. Après la Vraie Croix, descente vers Le Ter. Je ne vois plus rien. La grêle me cingle le visage et j'ai mal aux yeux malgré mes lunettes. Le pignon fixe ne m'aide pas car pas de roue libre, je suis obligé de descendre en tournant les jambes. J'attaque la montée vers Kerbernès, le moral dans les chaussettes mais çà grimpe quand même. Des automobilistes me doublent et doivent se demander que que je fous là. Moi aussi !
Kerbernès je file sur Kervénanec. La pluie se calme. Des travaux après Kervénanec, c'est limite du cyclo-cross car il y a de la boue sur la chaussée et l'eau n'a pas encore été évacuée par les égouts. D'enfer.
Finalement, j'arrive à la maison. Je suis à tordre. Je dégouline de partout. Le vélo mis au garage, je rentre à la maison et mon épouse me regarde d'un air ébahi se demandant d'où je sors.
Néanmoins, une bonne sortie de reprise et une St Valentin bien arrosée !

Bilan : 72,1 km en 3h00 à 24 km/h de moyenne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Que de courage. C'est le vélo comme on l'aime, la souffrance, les éléments, le doute et finalement le plaisir.<br /> Bravo !<br /> Le vélo plaisir il n'y a que ça !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci beaucoup pour le commentaire. Cà fait vraiment plaisir d'être lu et que l'article soit apprécié. Surtout que je suis loin d'être à jour dans mes narrations. J'ai 8 articles, donc 8 sorties<br /> de retard.<br /> <br /> <br /> Aujourd'hui, je viens d'atteindre le quota que je m'étais fixé en pignon fixe soit 1 500 km.<br /> <br /> <br /> A partir de dimanche prochain, je remets le dérailleur. Je crois que je vais me régaler.<br /> <br /> <br /> Vélo plaisir, oui, mais on est quand même un peu maso parfois.<br /> <br /> <br /> Bonne soirée et encore merci.<br /> <br /> <br /> Jean-Claude<br /> <br /> <br /> <br />

Profil

  • CycloJCM56
  • Retraité SNCF
  • Retraité SNCF

Compteur de visites



Il y a    personne(s) connectée(s)

Recherche

Mes bornes de 2007 à 2011

2011 : 9 421,6 km

2010 : 10 200,2 km

2009 : 11 824,2 km

2008 : 5 836,2 km

2007 : 1 667,6 km

Archives

Ma devise

Moins plus vite tu pédales,
Plus moins vite tu avances
.

Catégories